Les Mots Et Les Choses De La Vie...

Geneviève

(Des publicités apparaissent sur cette page... Désolée, je n'en suis pas responsable).
 
Même si cela semble difficile ou douloureux...
Expliquer toute situation confuse,
Pouvant créer ridiculement, un redoutable malentendu,
Anéantissant à jamais un bonheur futur...

Oublier l'égoïste qui est en nous.
Et...
Ne jamais faire porter aux autres le poids de nos erreurs.

Dans les flammes de la vie
Le chagrin fait verser des larmes...
Mais telle une déchirure,
Il fait quelquefois plus mal qu'une blessure physique.
Souvent le résultat d'une autre souffrance,
Nous n'arrivons pas toujours à le maîtriser
Et peut devenir sévère pour certains.

D'une nature très sensible et émotive,
Je gère difficilement la méchanceté
Qui apporte frustration et destruction.
Elle est hélas la plupart du temps, exercée par des êtres faibles, narcissiques, sournois,
Qui pensent tout connaître et qu'il vaut mieux ignorer.
Versons plutôt notre tendresse vers ceux qui en ont besoin et qui sont capables de la recevoir.

J'ai beaucoup encore à apprendre,
Mais...

Je n'ai jamais eu envie d'être la plus forte,
Cela ne m'intéresse pas !


Chacun est comme il est,
Avec ses défauts et ses qualités.
Nous n'avons pas le droit de violer les pensées des autres
Mais l'obligation de les respecter.
Nous ne sommes propriétaires de rien.

La seule chose qui nous appartienne vraiment,
C'est notre conscience.

La vie est un bal
Dans lequel nous virevoltons sur des danses un peu particulières.
Chacune a sa propre musique, son refrain...
Nous valsons au rythme de la joie et du bonheur,
Nous bougeons aussi sur celui de la tristesse et du chagrin.


Echapper A La Tempête Ne Sert A rien 

Alors Dansons Sous La puie ! 

Envie de dire… Avant, je ne savais pas… 
Parce que les fleurs renaissent à chaque Printemps, les oiseaux sifflent à nouveau
pour nous rappeler que la vie est là !
Leurs parfums exaltent nos sentiments, mais posons nous la question de savoir
ce que nous avons semé autour de nous, l’année passée
afin de ne pas refaire les mêmes erreurs au Printemps prochain !
 
Nos enfants nous apprennent à vivre à l’instant où nous leur donnons la vie...   
Ce n'est que du bonheur d'entendre leur premier cri,
de les voir remuer,

de pouvoir sentir leur chair contre la nôtre !
Nous sommes remplis d'admiration devant ces petits êtres,
pour lesquels, nous n'avons qu'un seul souhait qui est celui de
"Bonne Santé".
Essayons de bien les aimer et surtout de rester forts pour eux si par malheur
une grave maladie les atteignait car cela n'est pas toujours facile... 
Prenons grand soin de nos enfants ! 

Ecrire... C'est Crier En Silence !


Le clown…

Autour d’elle, des mensonges et des faux-culs.
L’atmosphère devint si lourde,
Qu’elle s’allongea, s’endormit et rêva…

Devenue clown…
Elle se déguisa pour s’amuser.
Elle recouvrit ses cheveux d’un petit chapeau rond et noir
Plaça un gros nez rouge au milieu de son visage.


Dans la glace, elle voulut se mirer,
Afin d’observer sa nouvelle tête.

Quelque chose d’inattendu se produisit…
Le miroir ne lui renvoya pas l’image joyeuse qu’elle attendait.

Ses yeux se remplirent de larmes,
Son reflet ne laissait entrevoir que les traces
De nombreuses années de chagrin.
Elle était laide.
Comme le clown avait l’air triste.


Elle entendit un battement d’ailes…
Sur le rebord de la fenêtre, un bel oiseau s’était déposé.
C’était une colombe.
Délicatement, elle s’approcha d’elle pour la caresser…
A cet instant, son rêve prit fin.

Elle se réveilla, ouvrit les paupières…
La pièce était inondée par la lumière du soleil.
Elle se leva et alla jusqu’à la porte entrouverte.

Un vent léger soufflait doucement sur ses joues.

Le spectacle était beau !

La jument venait de donner le jour à son poulain.
Les poules picoraient dans le jardin.
L’herbe était très verte.
Son petit chien qui l’avait suivie, lui léchait la cheville.
Elle se baissa, le pris dans ses bras et le serra intensément contre sa poitrine.
Son cœur se mit à battre très fort.
La nature fleurait bon !

Alors, elle reprit ses occupations et s’activa…
Elle fut prise par l’énorme envie de faire un gâteau au chocolat
Dont l’odeur s’installa dans toute la maison.
Un climat d’apaisement semblait régner,
Elle se sentit bien.

La vie continuait…
Elle se remit à vivre pour ses enfants, pour ceux qu’elle aimait très fort.
Mais aussi… Pour elle.
Elle avait confiance !


Geneviève.
 
  



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement