Les Mots Et Les Choses De La Vie...

Geneviève

(Des publicités apparaissent sur cette page... Désolée, je n'en suis pas responsable).
 

Ginette et André quittèrent la Région Parisienne pour la Creuse en l'an 2000.
Malheureusement...
Papa s'éteignit pour toujours, le 27 avril 2004, à l'âge de 80 ans.
Notre mère était son adoration.

Une page difficile à tourner pour maman...




Aujourd'hui, maman a 87 ans.
Demeure en Charente Maritime, à quelques kilomètres de notre domicile.
Elle est presque aveugle.
La terrible Maladie d'Alzheimer s'est emparée d'elle tout récemment...

Curieusement, maman réclame souvent sa mère...

Accueillie dans un établissement médicalisé,
Chaque jour un peu plus, la confusion envahit son cerveau.
Notre Ginette... Notre maman-mamie, est en souffrance.

Elle est devenue la proie de cauchemars terrifiants qui viennent la hanter la nuit.
Elle est persuadée que les situations vécues lors de ces rêves d'horreur, sont réelles.
Mais...
Elle est sacrément courageuse Ginette !

La fin de la vie est la plupart du temps, injuste et cruelle.
Chacun doit l'accepter mais à quel prix !
Que de tourbillons dans ce fleuve de la vie rempli d'irrégularités...
La vie de tout un chacun ? Oui, sans doute...

Maman a découvert la mosaïque à la Maison de Retraite...




Elle a réalisé ce joli coeur,
Presque représentatif de la maternité...
Un petit embryon pourrait s'y nicher.
Nous pourrions y voir l'intérieur du ventre d'une maman.

L'imagination n'a pas de limite.
Elle peut être débordante, émouvante,
Allant jusqu'au plus profond de la beauté de la pensée.
Ce coeur est magnifique.


Un message d'amour... Un appel... Vivre !

Texte...
Pour Ginette...


La femme qui voulait toujours aller plus vite que le temps…


Bientôt 87 ans…
Sa mémoire du passé ne la quitta pas.
Celle du moment présent lui devint de plus en plus volatile.
Alors, avec toute la force de son âme restée intacte,
Elle essaya de la rattraper, de la matérialiser
Par les dessins, l’écriture, les poèmes…


Sur son joli papier à dessin qu’elle préserva
Avec un grand respect pour ne pas le perdre,
Elle dessina un chat qui semblait sortir du brouillard.
Elle le voulu magnifique, le décrivit comme tel avec tant d’admiration !
Son désir se concrétisa quand son fils lui fit parvenir
La photographie de son animal de compagnie,
« une chatte ».
Comme elle était belle !


Dans sa maison de repos devenue sa nouvelle demeure,
Elle ne semblait pas triste.
Elle préfèra ignorer les confusions qui s’installaient dans son esprit.
Elle s’accrocha à la lumière,
Cette lueur qui lui restait…
Car elle était presque aveugle.
Au loin un silo à grains qu’elle pensa être un arc de triomphe,
Une vache qui en fait n’était qu’un mur.
Son imagination était débordante car elle aimait la vie.


Personne ne put l’arrêter car sur sa route, les obstacles n’existaient pas.


Geneviève.

Maman !  Je t'aime !

 
 

 
 



Créer un site
Créer un site