Les Mots Et Les Choses De La Vie...

Geneviève

(Des publicités apparaissent sur cette page... Désolée, je n'en suis pas responsable).
 



Mes récits étant très longs, vous pourrez en lire la suite,
à l'aide de la pagination apposée au bas de chaque page...

 

LE CANCER DE MON FILS...

Quelquefois, nous vient l'expression :
"Le mauvais sort s'acharne sur notre famille"

Il y a trois mois, nous apprenions le Cancer du sang "Lymphome foudroyant" de notre fils aîné Tony, 32 ans.
Mon fils a une force morale incroyable malgré tout ce que la maladie a déjà pu lui infliger...
Chimio etc...
Je le trouve formidable et je me dis que j'ai de la chance d'avoir deux enfants aussi courageux.
Quelle leçon de vie je reçois !
Tony doit avoir une greffe de moelle osseuse dans quelques temps.
Son frère, Eric, n'est malheureusement pas compatible !

J'ai confiance, pour le moment c'est en bonne voie !

 
Avant sa maladie,
Tony avait écrit ces quelque mots...
"Je suis quelqu'un de simple
Qui prend la vie et les gens tels qu'ils sont
Je prends le temps de vivre..."

 
Nous sommes mardi 21 juin 2011...
Après plusieurs séances de chimiothérapie et autres,Tony devra rentrer à La Salpétrière le 4 juillet pour des rayons et de la chimio plus agressive durant un mois et demi car les médecins ont trouvé un donneur pour sa greffe de moelle osseuse.
Il faut donc qu'il soit en aplasie pendant plusieurs semaines.

Il sera constamment en milieu stérile, devra porter des vêtements en coton et ses effets personnels devront être sous sachets plastiques.
Nous pourrons le voir durant toute cette période à travers une paroi de verre, une sorte de parloir.

Nous en saurons davantage ces jours-ci...
Ce qui est sûr, c'est que nous allons aller près de lui très bientôt.

Le plus insupportable pour moi, c'est l'éloignement.
Malgré nos allers et retours, la Charente Maritime me paraît tellement loin de la région parisienne !
Je culpabilise de ne pas être présente au bon moment.
Mon fils est un homme et j'ai pourtant tellement envie de le serrer contre moi.
Tony est si courageux !
Je n'ai pas le droit de craquer.
Je dois suivre l'exemple de mon fils car il va gagner !
 
Tony a écrit...
Les rêves d'aujourd'hui
Ne sont pas les réalisations de demain,
Mais bien celles de l'instant présent.

 
Je lui ai répondu...
Mon petit amour,
L'instant présent est toujours précieux pour chacun de nous.
Tes rêves d'aujourd'hui se réaliseront demain,
Je le sais.
Maman qui t'aime tant ! 

 
Jeudi 23 juin 2011
Tony a plein de ressources en lui !
Il est chez lui jusqu'au 4 juillet, jour où il rentre à Vilejuif pour des rayons durant quatre jours.
C'est le 8 juillet qu'il fait son entrée à la Salpétrière pour "la grande greffe de moëlle osseuse".
Merci Cher Donneur Anonyme !
 
Mardi 5 juillet 2011
C'est parti...
Notre Tony est prêt !
La préparation à la greffe a débuté hier à Villejuif.
Nous nous embarquons avec lui pour cette aventure spéciale qui va durer plusieurs semaines.
Lundi 18 juillet 2011
De retour en Charente Maritime.
Les rayons, la chimio se sont révélés plus difficiles à supporter cette fois-ci pour Tony.
Il est en pleine aplasie et ses globules blancs doivent descendre au maximum (au nombre de 20).
La greffe a été mise en place (comme une transfusion sanguine) mercredi dernier, le 13 juillet 2011.
Les globules blancs du greffon vont devoir prendre le-dessus sur ceux de Tony sans toutefois ne pas être non plus trop virulents.
Dans quelques semaines, un examen déterminera le résultat.

Dur de quitter notre fils resté à la Salpétrière, enfermé en milieu complètement stérile et souffrant terriblement d'une mucite (aphtes dans la bouche et la gorge) provoquée par la chimio.
Tony est alimenté par perfusion (pour moins souffrir des blessures) et est sous morphine depuis hier.
Mais il se contient énormément malgré le mal.

Maintenant, tout dépend de toi Cher greffon, le corps de mon fils s'apprête à bien s'accorder avec toi !

Dans mon chagrin, je suis plutôt maladroite.
Tony, je t'aime tant !
 
Mardi 19 juillet 2011

Les doses de morphine ont été augmentées car Tony souffre beaucoup de cette mucite.
Dans quelques jours, cela devrait s'améliorer.
Les choses suivent leur cours normalement ; le greffon devrait réagir bientôt...
En ce moment, je remplirais une baignoire entière avec mes larmes...
J'ai mal pour mon fils et me sens impuissante.
Ces gens qui ne pleurent jamais sont-ils vraiment les plus forts ?
Moi qui suis d'un tempérament assez sensible, j'ai toujours été intriguée par ces personnes qui avaient cette faculté, ce pouvoir, de ne jamais verser une larme et qui en étaient très fières.
Mais nous devons respecter les différences de chacun et surtout essayer de comprendre l'autre.
Je n'ai jamais eu envie d'être la plus forte, ça ne m'intéresse pas.
Maintenant, je comprends l'expression "mourir de chagrin" car il arrive que le coeur ait très mal.
Vendredi 22 juillet 2011

Tony ne quitte plus le lit en raison des blessures qu'il a dans la bouche et dans la gorge (cette affreuse mucite) et ne peut plus parler au téléphone.
La morphine a encore été augmentée ; il a plusieurs antibiotiques et est toujours nourri en perfusion alimentaire.

Il souffre terriblement, son humour a disparu mais il continue à se contenir énormément malgré la souffrance et s'excuse de ne pouvoir répondre au téléphone.
C'est mon Tony, toujours prévenant et poli !

Le médecin vient de me dire que si les choses s'aggravaient, il nous contacterait immédiatement et que pour le moment, tout suit son cours.
(Dans cette unité stérile, les patients ont tous des lymphomes ou des leucémies à greffe et donc il faut faire confiance aux professionnels du médical).
Un point positif, la fièvre est tombée !
Encore au moins une semaine pour que le greffon commence à agir et du coup, la mucite commencerait probablement à guérir.
Nous lui envoyons des mails ou des textos pour ne pas l'obliger à parler, c'est l'équipe médicale qui nous renseigne avec beaucoup de gentillesse aussi.

Je me sens très fébrile moralement, bizarre... 
J'en suis désolée pour tout ceux qui nous entourent et il faut pardonner mon désarroi.
En fait j'ai une espèce de colère contre cette sale maladie !
A quoi suis-je utile en ce moment ???
Je suis très mal dans ma peau, si furieuse de ne pas pouvoir aider mon fils !

Mon Fredérick, merci pour le mail que tu viens d'envoyer à ton cousin (je viens de le lire).
Tu as raison, il doit penser aux projets qu'il a encore à réaliser... 
Comme toi, je sais qu'il y songe chaque jour.
Les douceurs du coeur sont les meilleures pour le tonus de Tony.

Le soleil de la Charente Maritime tente de percer aujourd'hui ; sa lumière va sûrement rejoindre la chambre de Tony...
samedi 23 juillet 2011

Ce matin la mucite a l'air d'être moins virulente et Tony a retrouvé un peu d'apaisement en lui
En quelques heures, il a déjà retrouvé une incroyable force morale.
C'est un sacré battant !

J'ai pu lui communiquer quelques mots de tendresse pendant seulement deux minutes de téléphone afin de ne pas réveiller ses blessures.
Je me sens un peu plus sereine, délivrée quand les souffrances de mon fils se dissipent.

Mon frèrot Henri,tes prières à la petite vierge de Lourdes et au Christ de notre papy sont arrivées jusqu'à Tony ainsi que l'énergie positive chargée d'affection de ma chère cousine Martine.
Bientôt le greffon fera complètement son travail !
Patience... On y arrive !
Mardi 26 juillet 2011

Enfin un peu de soulagement pour Tony !
Tony est toujours sous morphine et perfusion alimentaire mais il souffre nettement moins car les globules blancs commencent à grimper tout doucement.

"Brave Greffon, continue ton travail et sois le meilleur ami de Tony.
Bientôt vous n'allez faire qu'un."

Tout se passe normalement et d'ici une semaine, les médecins pourront donner des réponses plus concrètes.
C'est bien parti !

Comme nous sommes soulagés que Tony retrouve un certain apaisement.
Vendredi 29 juillet 2011

Tony se sent beaucoup mieux, ses globules blancs remontent tout doucement, ils sont au chiffre de 360.
Pour que l'aplasie ait disparu ils doivent grimper à 1000.
Notre Greffon se sent bien dans le corps de mon fils et il y installe toute sa troupe à la formule magique.
Dans une bonne semaine, nous saurons s'il a fait son travail entièrement, les choses vont vers le positif.
L'équipe médicale diminue progressivement la morphine aussi.
Tony retrouve de la vigueur et imagine déjà sa sortie...
Petit Greffon, continue de bien faire équipe avec mon fils !
Demain sera une victoire de plus...
Dimanche 31 juillet 2011

J'ai toujours cru à cette lueur, cette petite lumière que j'apercevais au loin...

Tony vient de nous annoncer comme une véritable victoire que ses globules blancs étaient remontés à 1300 et qu'il allait enfin avoir l'autorisation de quitter ces quatre murs, cette atmosphère stérile et confinée.
Il vient de vivre l'insupportable qui lui aura semblé être "une éternité" !

A travers le téléphone, on le devinait...
Il nous a raconté un foule de choses, ne s'arrêtait plus de parler ou de s'exclamer, tout excité
tel un nouveau-né qui vient de sortir du ventre de sa mère.
Il est si heureux à l'idée de pouvoir à nouveau goûter la vie "sa vie" et reprendre de nouveaux projets qui le tiennent tant à coeur !
Aujourd'hui est une renaissance pour mon fils et je suis la plus heureuse !
 
Mercredi 3 août 2011

Enfin, les globules blancs ont atteint un chiffre normal et notre Greffon a pris sa place !
La perfusion alimentaire a été débranchée aujourd'hui afin que Tony puisse faire ses premières balades dans les couloirs du service.
Il marche comme un petit vieux, dit-il ; ses forces vont revenir progressivement.
Sa sortie commence déjà à se programmer, probablement pour lundi, bien que je trouve qu'elle soit un peu prématurée... Les médecins savent ce qu'ils font.

Nous remontons sur Paris, dimanche car il va avoir besoin de nous pendant plusieurs jours, il est très fatigué.
Dès qu'il sera plus costaud, nous l'emmènerons en promenade dans la verdure.
L'hôpital lui a remis une liste comportant de nombreuses règles d'hygiène à respecter scrupuleusement pendant trois mois (alimentaire, sanitaire, literie etc...) car il ne faut surtout qu'il attrape une infection ou autre...
Il a une toux de bronchite qui perdure malgré les antibiotiques mais la radiographie pulmonaire n'est pas inquiétante, pas de germe d'après l'équipe médicale.

Notre Tony est prêt pour retrouver le monde extérieur et il sait qu'il va devoir faire preuve de beaucoup de prudence pendant un certain temps.

J'ai hâte de pouvoir embrasser mon Super Tony tout comme son frère et son père sont impatients de le voir aussi.
Jeudi 4 août 2011

C'est décidé par l'équipe médicale, Tony sort demain vendredi.
Vraiment prématurée cette sortie, tout de même !
Les médecins sont formels, c'est en bonne voie donc pas d'obstacle pour ce retour à domicile avec un contrôle une fois par semaine à la Salpétrière pendant trois mois dans un premier temps et un traitement cyclosporine anti-rejet pour une longue période.
Nous devons avoir confiance et Tony est si heureux de retourner chez lui.

Nous partons comme prévu, dimanche...
J'ai le coeur serré car nous ne pouvons emmener maman.
Avec ses 86 ans, tout cela serait trop fatiguant pour elle et compliqué.
Nous sommes allés la voir cet après-midi pour l'embrasser et voir ce dont elle pourrait avoir besoin en notre absence et règler quelques formalités la concernant. 
Elle a versé quelques larmes et ça m'a fait mal.
Son petit Tony lui manque.
Mamie attendra donc notre retour dans son appartement de la résidence sénioriale où elle demeure...
Elle va devoir attendre l'hiver, son petit-fils viendra passer quelques jours chez nous, en Charente Maritime et nous passerons Noël tous ensemble, en famille !



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement